Recourir au management de transition pour régler une crise managériale dans une filiale à l’étranger

A la tête de l’international de KEOLIS – opérateur majeur du transport public de voyageurs en Europe et dans le monde – Bernard TABARY nous explique comment il a pu régler une crise managériale, en faisant appel au management de transition.

Vous avez dans votre périmètre de responsabilités une trentaine de filiales dans le monde : quand estimez-vous faire face à une situation de « crise managériale » ?

Une crise managériale existe lorsque simultanément vous notez que :

  • Les clients montrent leur préoccupation
  • Des départs ou démissions se produisent dans l’équipe managériale
  • Les résultats se dégradent

Et quand cette situation perdure, il est clair que la confiance dans le patron local est remise en cause !

La difficulté est de pouvoir évaluer le degré de criticité de la situation, sachant que le pays est « lointain », les coutumes managériales sont différentes et la dégradation de la situation est souvent « ancienne ».

La priorité est alors de reprendre la main, en se donnant les moyens de rassurer et regagner la confiance de l’interne comme des clients.

Prendre la décision de changer le patron local est inévitablement un processus assez long d’arbitrage entre la dégradation continue, les enjeux clients et les risques de fonctionnement de l’entreprise, d’un côté, le réseau personnel du patron et son intégration dans l’establishment local de l’autre !

Et il en résulte une règle : « cette décision, prise tard, doit être appliquée vite, dans l’urgence ».

Que vous a apporté le management de transition dans ces situations ?

Pour traiter efficacement ces situations de crise, mon expérience du management de transition avec X-PM a été très positive.

Cela tient à plusieurs raisons :

  • Rapidité du déploiement avec une solution pertinente et adaptée au cas particulier, confiée sur le terrain à un manager très familier du pays et prêt à « aller à la mine »
  • Gouvernance de la mission très utile, surtout les premiers mois pour instaurer un climat de confiance et une qualité de dialogue indispensables pour dénouer une situation complexe
  • Enfin la démarche du management de transition a un autre avantage de taille : c’est d’aller à l’essentiel ; côté client car il faut préciser la feuille de route du manager et côté manager, car il lui faut mobiliser son équipe sur ses priorités court terme.

Une conclusion ?

Je garde en tête ce joker X-PM car j’ai de nombreux projets en cours, sur tous les continents !

Témoignage de Bernard TABARY, DG International de KEOLIS :

Présent dans 17 pays à travers le monde, Keolis est un opérateur majeur du transport public de voyageurs en France, en Europe et dans le monde – 4,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2012 – 50% international – 52 600 salariés

VOS PROJETS N’ATTENDENT PAS. VOYONS-NOUS.

Contact

ABONNEZ-VOUS À X-PM NEWS