Vers un nouveau pacte social"" />Vers un nouveau pacte social"" />Vers un nouveau pacte social""> L'impact des outils du digital sur l'économie et l'organisation du travail - X-PM

L’impact des outils du digital sur l’économie et l’organisation du travail

impact des outils du digitalFrançois-Xavier Oliveau était le grand témoin du Club RH organisé par Agnès Bureau-Mirat, Senior Business Advisor X-PM. Ancien chef d’entreprise, François-Xavier Oliveau est aujourd’hui en charge du suivi des participations d’un fonds d’investissement basé à Paris. Mais c’est en tant qu’auteur du livre « Microcapitalisme – Vers un nouveau pacte social », publié fin 2017 et Lauréat du Prix du jury Turgot en 2018 qu’il est intervenu chez X-PM auprès d’un public de DRH et de Dirigeants RH de transition.

En observateur passionné des mutations technologiques, François-Xavier Oliveau décrit l’impact massif des outils du digital sur l’économie et sur l’organisation du travail. Qu’est-ce qu’une entreprise à l’heure des plateformes numériques ? Comment appréhender la notion de travail ? Quel rôle pour le DRH face à cette nouvelle donne ? C’est sur ces questions, qui occupent une large partie des constats dressés dans son livre, qu’ont porté les échanges.

François-Xavier Oliveau considère que la révolution provoquée par l’essor des plateformes numériques a permis l’émergence d’un microcapitalisme, c’est-à-dire un capitalisme pour tous. « Aujourd’hui, chacun peut devenir un concurrent direct de la SNCF en conduisant des passagers avec Blablacar ; d’EDF en installant des panneaux photovoltaïques sur sa toiture ; d’Accor en louant un bien immobilier sur Airbnb », souligne-t-il. Ici, le capital en jeu peut être minime. « Grâce aux nouvelles plateformes, une chambre, une voiture, une toiture équipée de panneaux solaires deviennent ainsi des actifs que chacun peut valoriser », poursuit-il.

Une mutation profonde, qui appelle selon lui trois grands questionnements pour la fonction ressources humaines.

Celui du périmètre confié au DRH, tout d’abord. De quelle population le DRH doit-il s’occuper ? En d’autres termes, doit-on considérer la collaboration avec l’entreprise sous le seul angle du salariat ? Le DRH doit-il plutôt gérer un écosystème de partenaires ? François-Xavier Oliveau puise ses questions dans un univers qui nous est devenu familier : « Prenez le cas d’un DRH comme celui de Uber. Doit-il intégrer dans son périmètre de gestion – ou a minima d’attention – celui des chauffeurs, qui sont pourtant des indépendants ? »

Vient ensuite la question des modes de travail dans l’entreprise. Comment travailler ensemble lorsque le temps physiquement passé dans les locaux de l’entreprise se réduit, au profit d’autres lieux et d’autres moments consacrés aux échanges ? « Réunir l’ensemble des équipes devient un défi. Il va falloir apprendre à collaborer différemment et imaginer de nouvelles façons de renforcer le sentiment d’appartenance à un collectif », estime-t-il.

Enfin, quel sens donner au travail ? Quelles formes d’engagement promouvoir, en particulier auprès de jeunes générations attentives à la raison d’être de l’entreprise et dont l’engagement se mesure plutôt à l’échelle de projets successifs ?
Pour François-Xavier Oliveau, « la double question du sens et de l’engagement est fondamentale ». Un défi supplémentaire pour la fonction RH. « De nombreuses entreprises devront reformuler leur logique contractuelle si elles veulent attirer et retenir les talents dont elles ont besoin pour se développer », conclut-il.

Beaucoup de questions et un débat de qualité. Rendez-vous est pris avec François-Xavier Oliveau pour échanger autour de son prochain livre, déjà en cours d’écriture.

contact illustration

Vos projets n'attendent pas.
Voyons-nous !

Right arrow

Contactez-nous