« Management de transition, cas pratiques » – Le Nouvel Economiste

Le Nouvel Economiste consacre un article au Management de Transition qui détaille les particularités de ce métier : l’absence de routine, son rôle de relais, l’atteinte d’un objectif ou encore la rémunération. Il s’intéresse principalement à  la conduite de projet et à la gestion du changement qui représentent 61% des missions réalisées.

Le Manager de Transition se distingue d’un Manager en intérim par sa capacité à voir au-delà de sa mission, limitée dans le temps. Il a pour objectif de pérenniser ses actions en transmettant son expérience à l’ensemble de l’équipe et en s’assurant de la passation avec son successeur.

« Le manager de transition va rentrer dans un plan d’amélioration permanent de la compétitivité« , indique Patrick Lared. Il ajoute : « l’important, ce sont les nouvelles habitudes que vous prenez. Un manager de transition qui est appelé pour un plan de réduction n’est pas seulement là pour le mettre en place, mais aussi pour aider l’entreprise à établir un programme de maintien en compétitivité. L’objectif n’est pas atteint si l’on vise des résultats à court terme sans s’intéresser à la durabilité des mesures« .

 

Lire l’intégralité de l’article

Retrouvez également cet article sur Le Nouvel Economiste

 

le nouvel économiste

VOS PROJETS N’ATTENDENT PAS. VOYONS-NOUS.

Contact