Pourquoi le Management de Transition devient-il un choix professionnel pour la génération X ?

Une génération ne désigne pas seulement une catégorie d’individus en fonction de son âge, mais bien un état d’esprit. Alors que les Baby-Boomers possédaient la sécurité de l’emploi et aspiraient à récolter le fruit de leurs efforts, la génération X est marquée par la recherche d’un équilibre entre vie professionnelle et vie de famille, tout en visant l’épanouissement.

Il y a encore une quinzaine d’années, devenir Manager de Transition ne représentait qu’un choix par défaut. Cette situation connaît depuis peu un changement tout à fait notable. Les quadra et les quinqua intègrent aujourd’hui cette perspective comme une carrière de plus en plus enviable.

Plusieurs facteurs expliquent cet intérêt croissant pour le Management de Transition.

 

Une image positive répondant aux attentes de flexibilité de la société et des managers

L’époque semble révolue où le Management de Transition représentait une activité peu connue en France, tant pour la génération X que pour les autres. En 2018, 86% des dirigeants d’entreprises connaissent le Management de Transition (selon le baromètre de l’A2MT). 97% des entreprises ayant eu recours à un Manager de Transition se déclarent prêtes à le recommander, selon une étude réalisée en 2018 par la Fédération Nationale du Management de Transition.

Les médias accordent une place croissante aux Managers de Transition dans de nombreuses restructurations d’entreprises. Ils apparaissent aujourd’hui comme un nouveau type d’acteurs clé dans l’entreprise.

Cette reconnaissance du Management de Transition s’explique en partie par le développement de cette activité en France. Les missions en province ont dépassé en 2018 celles menées en Ile-de-France. Les entreprises moyennes s’y mettent et le champ d’intervention s’élargit considérablement aux directions administratives, financières et aux Ressources Humaines.

 

Et si la génération X devenait la génération du Management de Transition ?

L’image redorée dont bénéficie aujourd’hui le Management de Transition n’est pas la seule raison qui explique l’intérêt de la génération X. L’âge y est aussi pour beaucoup.

Quarante ans est une période charnière qui amène son lot de remises en question. D’un côté, le passé imprime sa marque, de l’autre, l’avenir ouvre des horizons enrichissants. C’est justement le moment propice pour exploiter son plein potentiel et tirer avantages de son expérience.

Bien sûr, l’auto-entrepreneuriat, la reprise ou la création d’entreprises attirent de plus en plus de responsables en mal d’émotions et de risques tant financiers qu’humains. Parmi toutes les options, le Management de Transition donne, sans nul doute, encore plus de piment à sa vie professionnelle – nouveaux défis à remplir et opportunité de mobilité – tout en permettant de se consacrer davantage à sa vie familiale et à ses passions.

Un équilibre entre carrière épanouissante et vie personnelle qui fait du Management de Transition une voie royale pour les quadra et les quinqua.

 

Un nouveau challenge pour les Early-Adopters

Ceux qui appartiennent à la génération X sont, assurément, prêts à vivre de nouvelles aventures en y associant leurs talents à leur sens de la négociation. De fait, le Management de Transition devient un véritable choix de carrière pour la génération X. En serait-il même son Graal ? N’exagérons pas.

Mais à tout le moins, il répond aux ambitions des Early-Adopters à la recherche d’une vie professionnelle beaucoup plus intense, en plus d’être une solution opportune aux restrictions de postes dues à la transformation des entreprises. Ces pionniers associeront ainsi leur expérience à la réussite de missions temporaires.

Avec le Management de Transition, la génération X adopte un nouvel état d’esprit fondé sur cette magnifique devise : vivre, c’est choisir.