Comment accélérer le déploiement de l’ESG pour répondre aux enjeux environnementaux, sociétaux et de gouvernance ?

Demain s'écrit aujourd'hui

Philippe Kunter, Directeur du Développement durable et de la RSE de Bpifrance, était l’invité du Club Positive Impact sur le thème :

« Demain s’écrit aujourd’hui »

Comment accélérer le déploiement de l’ESG pour répondre 
aux enjeux environnementaux, sociétaux et de gouvernance 
 de l’humanité et des sociétés ? 

Philippe KUNTER  a partagé sa vision sur l’ensemble des résultats atteints, et de l’accélération par l’ensemble des initiatives de Bpifrance en faveur des écosystèmes d’entrepreneurs en France.

Son recul sur le développement de cette prise de conscience majeure, sur les actes et résultats obtenus, les moyens à mettre en œuvre, ont permis à M. KUNTER d’aborder les réponses aux principales questions des dirigeants.

Voici ce que nous retenons :

« Comment engager le sujet de la RSE ? Est-ce un risque ou une opportunité de repenser mon business, d’innover, de mobiliser tout mon personnel pour en faire un axe de création de valeur ? Comment fixer un cap, donner du sens ? ». Un panorama de solutions concrètes (financements, investissements, accompagnements par des experts, incitations, mesures) a été dressé.

L’impact de la crise sanitaire en tant qu’effet d’accélération des enjeux de la RSE dans les consciences individuelles et collectives, les réponses qui vont être apportées par les entreprises à tous niveaux.

Selon une étude notamment impulsée par Bpifrance, les profils des dirigeants d’entreprise montre que les 44% que sont les « Capitaines humanistes » et les « Stratèges engagés » sont fortement engagés dans la mise en œuvre concrète de la RSE.

En revanche, les sanctions de l’inaction sont lourdes : la réduction de l’attractivité commerciale et employeur, la perte de sens et de l’engagement pour les salariés, l’élimination dans les appels d’offre sur les marchés, l’évaluation et valorisation des entreprises, la dépréciation accélérée des actifs. La prise de conscience de ces facteurs demeure encore assez inégalement répartie selon les tailles et organisations des entreprises.

Bpifrance représente une partie prenante essentielle dans le financement des fonds, sa stratégie d’investissement avec ses fonds partenaires permet d’accélérer et d’accompagner ces changements auprès de l’ensemble des typologies d’entreprises. Les priorités d’actions stratégiques qui ont été rappelées par Philippe KUNTER :

1. Une forte mobilisation dans le cadre du plan de relance notamment avec le Plan Climatsur la transition énergétique, l’Innovation sur des solutions qui vont changer la donne dans ce domaine et aider les filières sur les territoires.

2.Incarner la Banque du Climat pour les entreprises. La mesure de l’ensemble des portefeuilles en interne sur les 3 scopes est engagée et les travaux portant sur la mise en place d’un score de transition climat pour les entreprises est une priorité. La méthodologie et les outils à destination des entreprises pour les accompagner dans leur démarche de réduction de leurs émissions sont développés avec l’ADEME.

3. Formation, pédagogie, déploiement d’initiatives et de solutions en s’appuyant sur Bpifrance Université, Bpifrance Le Lab pour les études et la direction de l’Accompagnement. A cela s’ajoutent d’autres démarches  comme par exemple « Talents for the Planet » pour faciliter le rapprochement des jeunes et des entreprises, la définition, la mise en place du Volontariat Territorial Vert (VTE) en Entreprise et de la communauté du Coq Vert qui regroupe les entreprises engagées dans la transition écologique.

Une audience importante s’est rassemblée autour de cette intervention, témoignant du passage de la prise de conscience à l’action des Dirigeants de transition et des Associés de X-PM.


Nos derniers articles