Manager de Transition: donner un nouveau sens à sa vie professionnelle

Les virages dans la carrière d’un cadre d’entreprise se négocient au mieux de ses intérêts, de sa situation et de ses envies, en évitant de façon absolue de terminer dans le décor ! Les parcours rectilignes relèvent aujourd’hui plus du mythe que de la réalité. Tout manager le sait, à lui de s’adapter à défaut d’avoir anticipé les écueils et aussi les vraies opportunités susceptibles de se présenter.

Situation : entre contraintes subies et capacité à se réinventer

Au bout de vingt ans de vie professionnelle, la probabilité existe de se retrouver sans emploi sur une durée conséquente. Elle se révèle parfois difficile à vivre quand il s’agit de demeurer entre quatre murs à la maison, sous le regard impuissant de sa famille. D’autant que l’inactivité incite à l’introspection. Le risque de broyer du noir s’insinue peu à peu et se polarise sur des questions basiques du type : « à quoi bon avoir fait tout ça » ou encore « quel sens à donner à ma vie » ?

Il reste bien sûr la solution d’accepter un poste faute de mieux, en se disant que l’on va poursuivre sa recherche d’emploi en parallèle… La réalité finit par rattraper notre cadre, le train-train prend le dessus. Il s’accoutume à son nouveau quotidien avec au fond de lui même, une forme de malaise de n’avoir pas su maîtriser les rênes de son parcours et faire valoir ses désirs.

Notre propos resterait incomplet si nous n’évoquions pas le manager à succès qui parvient à se hisser au top niveau décisionnel, ceci en phase avec ses objectifs personnels et ceux de sa compagnie. Et même si cette réalité ne peut se nier (et tant mieux !), d’un strict point de vue statistique, elle devient minime. Pour la bonne et simple raison que les postes de haut niveau dans l’entreprise n’étant plus légion, leur nombre ne permet pas aux très nombreux prétendants de parvenir à leur fin. Les élus se raréfient.

Entre le chômage, un poste au rabais et une direction opérationnelle, se présente une nouvelle opportunité. Elle s’adresse aux cadres expérimentés et désireux de faire valoir à la fois leurs atouts et leur expérience : il s’agit du Management de Transition. Cette expression recouvre une série de réalités à la fois personnelles et professionnelles susceptibles de permettre une reconversion, véritable nouvelle vie tant professionnelle que personnelle.

 

Nouvelles perspectives : entre rupture et continuité

Elle concerne en priorité tous ces Managers, homme ou femme, à la recherche de nouvelles perspectives, aussi bien en poste qu’en situation de sans emploi. Par « nouvelles perspectives », il faut bien comprendre les avantages de la situation et du statut de Manager de Transition.

L’aptitude de l’homme ou la femme de transition à s’intégrer sans acclimatation à l’entreprise devient cruciale : il ou elle doit prendre en main la situation sans le moindre délai.

Le rôle crucial du Manager de Transition ne relève en aucun cas du mercenaire. Au contraire, il change les codes habituels de l’entreprise, casse les silos existants sur un espace-temps réduit, en favorisant le mode projet en lieu et place d’actions sporadiques souvent inopérantes.

Ses missions se développent au cœur d’entreprises sujettes à la crise, à l’urgence ou encore à un développement rapide. Son nouveau contexte d’intervention repose à chaque fois sur une tension qu’il convient d’emblée de maîtriser et canaliser. Avec pour objectif de l’atténuer, voire de la faire disparaître au profit d’un nouvel état plus serein et compétitif avant de retransmettre les rênes de l’entreprise à ses dirigeants.

 

Le management de transition : entre missions en alternance et développement personnel

L’alternance des missions conduit le Manager de Transition à donner le meilleur de lui même. Sa vie privée et professionnelle trouve ainsi son équilibre, entre périodes de fortes pressions et de tranquillité. Une fois ressourcé, il peut à nouveau assumer un nouveau challenge.

Ces missions lui assurent en plus un avantage incontestable : la « mobilité » de son esprit ouvert, à des situations les plus diverses, le confortant dans son art de la fermeté et de la diplomatie. « Oiseau rare », il devient un manager indispensable à la réussite d’une entreprise confrontée à de soudains événements, en apparence difficilement maîtrisables sans son intervention.

 

« Rien n’est permanent, sauf le changement » disait Héraclite. Tout manager de transition peut à l’évidence s’en prévaloir. À juste titre !


Nos derniers articles