LE
BLOG

X-PM

Les 100 jours d’un Manager de Transition

L’expression fait florès. Elle désigne cette période – voire cet état de grâce – qui suit immédiatement une prise de fonction (ou une élection) pendant laquelle il est possible – et souhaitable – d’agir très vite. Historiquement, elle correspond aux 100 jours depuis le retour en France de Napoléon 1er après son exil sur l’île d’Elbe… jusqu’à sa défaite  à Waterloo et son abdication. Heureusement, les choses ne finissent pas toujours aussi mal. Et dans le cas du Management de Transition, ces 100 jours doivent au contraire bien augurer de l’avenir.

 

De l’Adaptation…

Pour un Manager de Transition, la question du temps n’a rien de théorique. Il ne s’agit justement pas d’un «état de grâce» plus ou moins réaliste,  mais bien d’une mission à faire aboutir  dans les délais impartis. Et le compteur tourne !

Un mot d’ordre : être opérationnel le plus rapidement possible. Aussi doit-il s’adapter à l’entreprise et analyser les problèmes à résoudre en moins d’une semaine. Une fois sa vision établie, le Manager de Transition définit un cadrage des objectifs à atteindre, des méthodes à déployer et des tâches à accomplir pour chacun des membres de son équipe. Grâce à des points d’étapes réguliers et précis, il ajustera si nécessaire ce programme initial, en fonction des retours du terrain.

 

…. aux Engagements tenus…

La grande différence entre un Manager de Transition et un Consultant réside souvent dans le sens de l’engagement. Véritable ADN de sa mission, le Manager de Transition s’engage…Un défi qu’il relève en 100 jours, lui permettant ainsi de faire adhérer son équipe à des objectifs précis,  vérifiables sur cette période. Quitte à élaborer à moyen terme, une stratégie plus ambitieuse.

 

… jusqu’à la Relève.

La vie de l’entreprise ne s’arrête – heureusement – pas à la fin de la mission du Manager de Transition. Les objectifs fixés atteints, il lui appartient d’assurer la pérennité des actions mises en œuvre. Avant son départ, il définira le rôle de chacun des collaborateurs dans la continuité des tâches qu’il assumait, y compris le management des hommes.. Au-delà des résultats à l’issue de la mission, c’est sur le long terme que sera jugée sa réussite. Bien après les 100 jours !

VOS PROJETS N’ATTENDENT PAS. VOYONS-NOUS

Contact